Aujourd’hui c’est pour la séance photos communion de Nathan que je me rends au domicile familial de cette très sympathique famille.

C’est toujours un plaisir de retrouver cette famille et de voir grandir les enfants.

Je profite de la présence de Flavien et Elina pour les photographier, ces photos enrichiront le patrimoine familial.

Merci Isabelle et David pour votre fidélité, votre confiance et votre accueil chaleureux.

Séance photos communion au domicile

Séance photos communion au domicile

Séance photos communion au domicile

Séance photos communion à domicile, famille, enfants, réalisées par Bernard DOLLET, photographe professionnel à Beuvry

Tout les pré-ados ne font pas leur communion, mais tous, aimeraient bien avoir un portrait qui leur ressemble à ce moment clé de leur vie.

La communion … la pré-adolescence … un souvenir pour la vie!  Un portrait nous dit que la jeunesse est belle !

Qu’est-ce que la profession de foi ?

Elle correspond en fait à l’ancienne « communion solennelle ». Contrairement à la première communion et à la confirmation, la profession de foi n’est donc pas un sacrement mais une étape dans l’itinéraire spirituel des jeunes catholiques. Elle a lieu généralement en fin de cinquième, après une retraite ou un « temps fort », et est l’occasion pour les enfants de renouveler personnellement les promesses de leur baptême. L’aube et le cierge en sont d’ailleurs deux signes symboliques.

Dès 1936, l’assemblée des évêques de France a souhaité mieux distinguer « communion privée » et « communion solennelle » et suggéré que l’on donne à la seconde « comme caractère essentiel celui d’une profession de foi ». Parce qu’elle est parfois vécue – à tort – comme l’aboutissement d’une formation chrétienne, certains prêtres ou catéchistes souhaiteraient la voir disparaître, et abaisser l’âge de la confirmation. Mais l’attachement populaire à cette cérémonie reste très fort.

« Elle est souvent vécue comme une sorte de “rite de passage” vers l’adolescence et l’autonomie de l’âge adulte », estime Marie-Thérèse Perriot du service national de la catéchèse et du catéchuménat de la Conférence des évêques de France, selon laquelle il ne faut pas négliger « sa dimension humaine ».

Extrait d’un article sur la profession de Foi: voir http://www.la-croix.com/