Une série de portraits exposés à Bourbon Lancy, l’été des portraits

Une série de portraits exposés à Bourbon Lancy, l’été des portraits

Une série de portraits exposés à Bourbon Lancy, l’été des portraits.

2016 année paire, les photographes savent que c’est l’année de l’été des portraits, 7ème biennale géante européenne du Portrait Photographique …

Je vous informe que, cette année, les photographies de Bernard DOLLET ont été sélectionnées pour leurs qualités artistiques et techniques, et seront exposées à Bourbon Lancy dans toute la ville lors de la 7 ème festival européen du portrait photographique  » L’été des portraits  » 

Plus de 300 participants pour plus de 1000 portraits exposés dans les rues de la ville, si pendant vos vacances vous passez par la Bourgogne, je vous invite à faire une halte dans cette ville et visiter cette exposition magnifique.
Voici le lien de cette manifestation: www.letedesportraits.com/

Ci dessous les 3 images que j’ expose cette année, et mon autoportrait.

Bourbon Lancy, l’été des portraits

Bourbon Lancy, l'été des portraits

Bourbon Lancy, l'été des portraits

Bourbon Lancy, l'été des portraits

Mon autoportrait ci dessous,

Bourbon Lancy, l'été des portraits

Certificat de participation été des portraits 2016

Certificat Participation été des portraits 2016

Bourbon Lancy, l’été des portraits, Bernard DOLLET expose

«  Pour moi, le portrait, c’est ce qu’il y a de plus parlant dans la photo. Mais c’est aussi ce qui correspond le plus à ma façon d’être, car pour réussir un bon portrait, il faut qu’il y ait une notion de partage, de relationnel entre le photographe et le modèle. » Le portrait, Bernard Dollet ne le prend pas à la légère. « Je ne suis pas du genre à me dire que les clients ont payé pour vingt minutes. Je me laisse le temps de trouver l’émotion. » Il insiste sur le côté humain qui se dégage lors de la prise de vue, et sa moustache frise lorsqu’il évoque la démocratisation de la photo, notamment avec les nouvelles technologies. « Faire une photographie, ce n’est pas seulement un doigt qui appuie sur un bouton, c’est rechercher une émotion, trouver un cadrage, une lumière, etc. » Et si l’arrivée du numérique a permis à chacun de se prendre pour un photographe, rien ne remplace un professionnel du métier. « Quand je montre le résultat du portrait aux clients, bien souvent ils n’en reviennent pas.
Même ceux qui ne se trouvent pas photogéniques ont une meilleure image d’eux, et cela aussi c’est important », poursuit-il. Une façon de montrer que par la photo, on peut faire aussi ressortir l’être et faire oublier le paraître. Bernard Dollet ne cherche pas après les prix lors des expositions, mais est à l’initiative de l’été des portraits, qui se déroule tous les deux ans à Bourbon Lancy, depuis 2004. « Une façon de valoriser de façon originale le travail des portraitistes », précise-t-il. Une manifestation unique en son genre, où les clichés des photographes sont affichés dans les rues de cette petite cité thermale. À l’époque, il était responsable de la commission portrait au sein du Groupement national de la photographie professionnelle. Le hasard a voulu que Bernard Dollet remporte le premier prix de la première biennale. Depuis, la manifestation a grandi et elle s’est ouverte à plusieurs artistes européens et même québecquois. Du 15 juillet au 23 septembre, trois de ses portraits seront à la vue de tous les visiteurs de Bourbon Lancy, parmi les 1 500 photos exposées. Trois clichés en noir et blanc, « l’essence même de la photo ».
Marqué par Doisneau bien sûr, Bernard Dollet aime à se définir comme un photographe, qui permet à tous de conserver un patrimoine familial par le biais de clichés. Un peu comme lorsqu’il regardait un pêle-mêle de photos chez ses grands-parents, où se côtoyaient clichés d’amateurs et de professionnels. Devinez lesquels l’obnibulaient déjà ?

Marc VASSEUR l’avenir de l’Artois

Métier photographe, France 3 Nord-Pas-de-Calais Matin

Métier photographe, France 3 Nord-Pas-de-Calais Matin

Métier photographe, France 3 Nord-Pas-de-Calais Matin, Vous le savez, chaque jeudi dans Nord-Pas-de-Calais matin, nous mettons le projecteur sur un métier. Cette semaine, photographe, avec notre invité Bernard DOLLET.

Photographe, portraitiste depuis quarante ans, Bernard DOLLET explique qu’il y a plusieurs secteurs d’activité pour les photographes : photographie sportive, de mode, animalière, culinaire, portraitiste…

Métier qui fait rêver, cette activité est en constante évolution. Les outils sont différents, même si le fond du métier reste : éclairer un visage, cadrer, travailler en manuel, régler la vitesse et l’obturation…

Mais principalement, Bernard DOLLET estime qu’il y a un savoir-être important : « On est tous compétent, plus ou moins mais on est tous différents. Et je pense que le relationnel avec les gens est primordial. C’est le savoir-être. » 

Voici quelques images de mon passage télé sur Nord-Pas-de-Calais Matin, l’émission présenté par Christine DEFURNE.

Une belle expérience, hélas assez frustrant, 4 mm c’est court.

Merci à toute l’équipe pour votre accueil chaleureux.

Regardez la vidéo de mon passage.


Métier photographe !

Métier photographe, France 3 Nord-Pas-de-Calais Matin

Metier photographe, France 3 Nord-Pas-de-Calais Matin

Metier photographe, France 3 Nord-Pas-de-Calais Matin

Métier photographe, France 3 Nord-Pas-de-Calais Matin

Metier photographe, France 3 Nord-Pas-de-Calais Matin

Metier photographe, France 3 Nord-Pas-de-Calais Matin

Metier photographe, France 3 Nord-Pas-de-Calais Matin

Metier photographe, France 3 Nord-Pas-de-Calais Matin

France 3 Nord-Pas-de-Calais Matin, invité Bernard DOLLET

Les petits commerces ont encore toutes leurs chances

Les petits commerces ont encore toutes leurs chances

Réflexion intéressante, extrait de la page:  J’aime mon Commerçant Artisan béthunois
petits commerces
Les petits commerces ont encore toutes leurs chances de survie dans un environnement où les grands groupes semblent parfois les étouffer, car tous ont compris une chose. La qualité du service, le lien social ou encore la simplicité, sont essentiels pour, fidéliser une clientèle en attente de relations privilégiées avec ses vendeurs.
Une tendance au besoin de proximité :
Deux facteurs clés :1/ Étude de l’institut C.S.A., 91% des consommateurs recherchent des liens sociaux dans leurs villes. Face à cela les commerces de proximité sont gagnants car ils répondent à la demande des consommateurs en dynamisant et en créant de l’animation dans les quartiers. Mais également en créant un lien avec leurs clients.2/ Un retour à une demande de produits de qualité, terrain sur lequel les grandes enseignes peinent à être à la hauteur, alors que les commerces de proximité ont plus de facilité à mettre en avant la qualité de leurs produits. Pour contrer ces pertes, les chaînes se sont emparés des labels « bio » et autres certifications ce qui ralentit la croissance des commerces de proximité. Ces derniers capitalisent donc sur la construction d’une relation avec leurs clients.De nouvelles méthodes qui ré-dynamisent le secteur. Les écoles professionnelles et les Centres d’Apprentissage aux métiers de l’artisanat, permettent aux étudiants de devenir opérationnels dès l’obtention de leur diplôme. Ces futurs entrepreneurs n’hésitent pas à communiquer en organisant des événements, en participant à des salons, en étant présents sur des marchés mais surtout en étant présent sur internet. Ils sont conscient du bénéfice qu’ils peuvent tirer d’être actifs sur le web et ré-inventent la communication des TPE et PME.Cette digitalisation du secteur appuie sur le point fort du secteur, la proximité et entraîne à coup sûr la fidélisation d’une clientèle, mais surtout sa satisfaction puisque les commerçants connaissent leurs clients, et peuvent mettre en place un panel de services personnalisés.De la même manière, le commerce de proximité s’est vu restructuré grâce à certaines initiatives de changement et de développement, comme le démontre la naissance de syndicats, de confédérations et de fédérations, preuve flagrante que les petits commerces font ligue devant les grandes enseignes, en apparaissant comme de vraies « références » sur le marché.La notion de service rendu au cœur des échangesComme évoqué ci-dessus, la notion de « service rendu » est maintenant au cœur des échanges entre commerçant et consommateur, avec la mise en place d’horaires adaptées aux disponibilités des clients, d’un système de réservations, un service après vente, de livraisons des achats, etc. Et ceci en proposant un maximum de services en one-to-one tout en étant en mesure d’assurer son activité.Finalement l’expérience client est ce qui attire le plus le consommateur. En proposant un concept novateur, en termes de méthode de vente comme de services proposés, les commerces locaux transforment véritablement l’acte d’achat habituel, et créent ainsi de la valeur ajoutée à leurs offres. Et nombreux d’entre eux font le choix d’une diversité d’offre.Cependant, de nombreux facteurs doivent être réétudiés, et améliorés. Grossistes et détaillants doivent s’unir afin de mieux communiquer, se concerter, et instaurer une réelle confiance entre eux, nécessaire au dynamisme du secteur.

Abonnez-vous au blog de Bernard et rejoignez nos abonnés, merci.

Sélectionner une ou plusieurs listes :

-**Réduction à valoir sur votre première commande, soumis à conditions.

-*Je me porte garant du respect de votre anonymat. Votre mail ne sera en aucun cas divulgué à aucun tiers.
Les Portraits du Cœur | Nord Pas de Calais

Les Portraits du Cœur | Nord Pas de Calais

Les Portraits du Cœur | Nord Pas de Calais.

Dimanche 30 novembre 2014, les photographes adhérents au GNPP ( Groupement national des Photographes professionnels)  région Nord Pas de Calais, participent à la deuxième édition des portraits du Cœur, en partenariat avec le Secours Populaire de France.

Voici la liste des photographes participants:

DELFOLIE Raynald  à LILLE

DOLLET Bernard  à BEUVRY

IMAGE D’UN JOUR à LAMBERSSART

GRATPAIN Denis à MERVILLE

 

Les Portraits du Cœur | Nord Pas de Calais

 

Extrait du dossier de presse: http://www.gnpp.com/files/contents/000258-dossier-de-presse-2014.pdf

« L’ORIGINE DU PROJET  » LES PORTRAITS DU CŒUR « 

Il était une fois Sauveur, un homme bien connu de sa bourgade, mais sur lequel personne ne se retourne véritablement…
Mais ça, c’était avant; avant l’œil professionnel et bienveillant de Carole EMBID, photographe, secrétaire du GNPPSA, organisation professionnelle du GNPP*:  « Depuis quelques temps, j’avais remarqué cette personne, sa carrure et son visage particulier; je voulais fixer ses expressions.

Un jour, je lui ai proposé une séance de portrait, juste pour le plaisir. Emballé, il s’est prêté au jeu et semblait heureux, tout simplement.  Ensuite, j’ai mis ses photos en vitrine. Les passants s’arrêtaient désormais devant cet homme ainsi mis en valeur.»
Carole en parle à ses collègues des Pyrénées Atlantiques et ainsi naît le projet des Portraits du Cœur.

Le 17 novembre 2013, le GNPP organise la première journée nationale des «Portraits du Cœur».
Le principe est simple:
après un café d’accueil, les familles se font coiffer, maquiller, relooker par des professionnels avant de se retrouver sur les
plateaux de prises de vue professionnels où les photographes déploient leurs talents pour immortaliser ces Images.

Le Portrait est traité et imprimé sur place et offert à la famille.

DEUX CONSTATS ONT ÉTÉ FAITS À PARTIR DE CETTE EXPÉRIENCE:

UNE IMAGE DE SOI VALORISÉE– «Le portrait procure forcément une émotion; c’est un patrimoine familial qui s’enrichit, une mémoire qui se transmet aux générations futures, souligne Philippe Glorieux, président du Groupement National de la Photographie Professionnel Sud Aquitaine.

Pourtant, aller se faire photographier n’est pas toujours possible pour tous, notamment pour les plus démunis.
Offrir une séance Portrait, c’est l’opportunité de redonner aux bénéficiaires la confiance qu’ils ont souvent perdu après un accident de parcours, redorer leur estime, moteur indispensable, prémices de toute action d’insertion.

PHOTOGRAPHE, UN MÉTIER SOCIAL

Enfin, les photographes créent ici de la cohésion familiale avec une belle photographie de famille où la recherche de
l’harmonie et l’équilibre de la pose a imprégné l’atmosphère de ce moment qui restera un témoignage fort d’une unité familiale.

C’est une action qui donne du sens au métier de photographe professionnel.

*Le Groupement National de la Photographie Professionnelle est un syndicat professionnel reconnu représentatif au niveau national.
Il regroupe un ensemble de Syndicats régionaux, départementaux, syndicats et autres groupements de photographes
professionnels.

ÉLAN NATIONAL DE SOLIDARITÉ

Mot de Dominique LAUNAY, président du GNPP
Le GNPP agit pour le rassemblement, la défense et la promotion des photographes professionnels de France.
Convaincu que ce métier repose sur des compétences techniques, artistiques et humaines, le GNPP défend un ensemble de valeurs humanistes, éthiques et proactives déclinées dans sa charte. Ces valeurs sont la solidarité, le partage, la convivialité, le respect, la probité, la tolérance, la défense, l’efficacité l’innovation.
La prochaine journée Nationale des Portraits du Cœur, organisée par le GNPP, aura lieu partout en France le dimanche 30 novembre 2014, en partenariat avec le Secours Populaire de France.
Ce jour-là, des équipes de photographes professionnels réaliseront séances de prises de vue des familles invitées et leur offriront un portrait sélectionné, retouché et imprimé sur place. »

Voici une vidéo réalisée par les photographes de la région Rhône-Alpes:

Les régions se mobilisent, exemple PACA et Rhône-Alpes:

Les Portraits du Cœur | Nord Pas de Calais

Bernard DOLLET adhérent GNPP Nord-Pas de Calais, photographe professionnel à Beuvry, Béthune.

NOEL se prépare dès maintenant…

NOEL se prépare dès maintenant…

C’est décidé, cette année pour Noël, le cadeau c’est VOUS !

Il est grand temps de prendre votre rendez-vous pour réaliser vos portraits à offrir pour le jour de Noël.
Contactez moi le plus vite possible au 03 21 65 16 72 ou directement au studio galerie.

Un extrait du livre d’or, démontrant le bonheur d’offrir un portrait, en particulier pour Noël:

 « M. Dollet, grâce à vous, encore une expérience inoubliables, cette fois avec notre petit bout.
Pas évident de garder le secret jusque Noël, tant ces moments ont été intenses.
Vous n’avez pas qu’immortalisé la petite frimousse de notre bébé, il est sublimé sur les images.
Nos proches ont été de nouveau émus par ce cadeau, et ont souligné la qualité de votre travail. 
Un présent qui a fait plaisir et nous a fait plaisir.
Merci à vous et à bientôt. « 

NOEL se prépare dès maintenant...

NOEL se prépare dès maintenant,  chez B. DOLLET Photographe.

Pensez au « coffret cadeau » à offrir…

Un super cadeau pour vous tous:

Un(e) Ami(e), une Famille, un Couple, une Grossesse, Nouveaux-nés, Enfants, votre animal préféré…
-Pour toutes occasions :

Un cadeau d’Anniversaire, de Fêtes des mères, de Fêtes des pères,  une Communionun Baptêmeune Naissanceun Mariage, NOËL, la Saint Valentin, Nu artistique, Photo de Boudoir

-Comment procéder ?

Contactez-moi et choisissez le montant de votre cadeau qui vous convient.

Offre* pour les fêtes de fin d’année: 97€ au lieu de 150€  (* date limite: 31 décembre 2014 )

Je vous remettrai votre  » Bon cadeau » dans un joli coffret.

-L’utilisation du cadeau :

Une fois le cadeau offert, le bénéficiaire prend son rendez-vous avec moi directement au studio ou par téléphone.

Ce  » Bon Cadeau  » est nominatif, il est valable un an.

Photos réalisées par Bernard DOLLET, Photographe professionnel à Beuvry.